La lumière et la pomme – Comment changer la perception de soi

Par Marc Bédard, publié le 21-03-2019

Qui sommes-nous pour nous juger ? Il nous arrive tous à l’occasion de nous sous-évaluer, de se juger négativement, de trouver qu’on n’est « pas assez… » ou « « trop… ».

Mais certaines personnes deviennent des professionnels dans cette discipline et acquièrent le statut de champion olympique de la dévaluation longue piste...

À un tel point qu’elles arrivent à se dévaluer d’une façon automatique, sans faire d’effort. Elles se sous-estiment comme elles respirent. C’est peut-être votre cas.

Et ceci alors que d’autres vous font la remarque que c’est beau ce que vous faites. Bizarre non ?

Qui sont-ils pour savoir que vos coins sombres sont plus lumineux que vous le dites ? On peut se demander si ce qu’ils disent est vrai. Après tout, ils ne vivent pas avec vous 24h sur 24.

Et si c’était vous qui aviez tout faux ?

J’en parlais dans mon dernier blogue : votre cerveau est un champion pour vous tromper. En donnant trop d’importance à certains événements – certaines émotions – et pas assez à d’autres, il déforme votre réalité. Et vous la croyez cette réalité ! Quand on y pense, c’est ça qui est bizarre, non ?

J’en parlais justement avec Nancy* dans mon bureau pendant une séance. Et ça m’a inspiré cette histoire.

La lumière en photographie

Imaginez un photographe qui veut prendre le plus beau cliché de pomme qu’on ait jamais vu. Alors il prépare soigneusement la pomme, le décor. Il fait ensuite des tests avec son appareil, ajuste l'éclairage...

Et qu’est-ce qui arrive quand on change l’éclairage ? Demandez à n’importe quel photographe : ça change tout !

Parole de photographe

À preuve : j’ai trouvé au hasard de mes recherches ce site où l’on traite de photographie et de l’importance de la lumière :  

Sur la photo ci-dessous, l’ajout d’un voile devant ma fenêtre donne un effet complètement différent. Tandis qu’à gauche le blanc des planches et de l’assiette est beaucoup trop lumineux et que la pomme manque de luminosité, avec le voile la photo est beaucoup plus douce, la pomme est mise en valeur et le blanc justement exposé et harmonieux.

Si vous vous intéressez à la photo culinaire, je vous en conseille vivement la lecture… mais là n’est pas mon propos.

Quelle lumière projetez-vous ?

De retour à Nancy. L’histoire lui a réellement parlée. Elle a compris en un éclair que la lumière, c’est ce qui est le plus facile à changer. La lumière que les autres projettent sur nous. La lumière qu’on jette sur soi-même…

Comment peut-on savoir quelle lumière est plus « vraie » qu’une autre ?

D’ailleurs, de quelle couleur est le ciel ? Attendez avant de répondre qu’il est bleu ! La vraie réponse est : « ça dépend… » Vous pouvez regarder cette capsule de Julie Payette à l’émission Découverte pour la réponse complète.

Mais pour faire une réponse courte, ça dépend de la lumière, justement.

Pourtant le ciel – comme la pomme – sont toujours les mêmes.

Pour Nancy depuis cette rencontre, la lumière s’est modifiée alors qu’elle regarde toujours la même pomme. Et allez savoir pourquoi, il y a maintenant une nouvelle étincelle dans ses yeux.

Bref, il vous suffit de réaliser l'irréalité de vos pensées pour changer votre perception de vous-même. Et quelquefois, une rencontre en hypnothérapie permet de faire toute la lumière…

*Nom fictif

Retour aux articles

Vous aimerez aussi

Devenez qui vous êtes en franchissant

la prochaine étape

Marc Bedard - hypnothérapeute | Hypnose Clinique Saguenay

Abonnez-vous à mon infolettre !

Recevez des informations pertinentes et découvrez comment l'hypnose peut vous aider.

Envoyez-moi un message !

Je vous réponds d'ici 24h, du lundi au vendredi.